Le jeu de la Bourse – Serious Game – Simulation de gestion de portefeuille

Ce serious game peut être délivré au terme d’une formation ou à l’occasion d’une session dédiée.

Ses objectifs sont :

1) Appréhender les fondamentaux du fonctionnement de la bourse et de la gestion de portefeuille.

2) Avoir une notion précise du fonctionnement des marchés boursiers, des caractéristiques
principales des actions, des obligations et des OPCVM. Démystifier le maximum d’idées reçues.

3) Appréhender les différentes étapes qu’implique la gestion d’un fonds (analyse macro-
économique, choix d’allocation d’actifs, sélection des sous-jacents, contrôle et suivi de la performance).

Pré-requis : Aucun. La complexité de l’outil permet que des professionnels l’utilisent avec satisfaction, mais des néophytes peuvent s’initier à la gestion de portefeuille au travers d’un usage adapté.

Contenu type de la formation :

Une première partie (une demie-journée minimum) où seront présentées les notions principales suivantes :

• les actions : définition, notion de dividendes (importance dans la performance cumulée), et comportement (en tant que classe d’actifs)
• les obligations : définition (comparaisons d’avec un prêt), notion de duration, explication de la courbe des taux.
• le fonctionnement des marchés : passage des ordres en bourse, notion du carnet d’ordre (fixation des cours), les principaux indices & places boursières.
• Statistiques clefs OPCVM. Passage en revue des statistiques spécifiques à la gestion OPCVM qui permettent une sélection de fonds dans un portefeuille et l’appréciation de la qualité de la gestion.

Une deuxième partie (typiquement un après-midi) où le serious game va permettre de mettre en pratique les concepts abordés lors de la formation.

Ce serious game est à la gestion de portefeuille ce que les simulateurs de vol sont au pilotage

Après avoir constitué des équipes (idéalement 4/5 équipes) il s’agit de choisir pour chacune d’entre elle un objectif de gestion clair pour un client hypothétique leur confiant 10 millions de dollars à gérer sur trois ans.

Ensuite les équipes auront à prendre en compte le contexte macroéconomique (données PIB Inflation, taux des banques centrales, courbe des taux …) décider d’une allocation stratégique (autour d’une position de référence 65% actions 30% obligations et 5% monétaire) puis de procéder poche par poche à une sélection de fonds sous-jacents (parmi plus de 40 OPCVM proposés sous forme de fiche type).

Lors du déroulé à chaque tour de jeu (1 ou 2 trimestre(s) = 1 tour de jeu) des arbitrages sont possibles.

Finalement un classement suivant un mix performance, niveau de risque (volatilité et Sharpe) et respect de la réglementation va départager les équipes.